Le Cpa est un équipement de Valence Romans Agglo

Se reconstruire en exil

L’arrivée des réfugiés arméniens en France

En ce début de XXIe siècle où la question des réfugiés se pose partout dans le monde, cette exposition fait écho au parcours permanent du Cpa et retrace la reconstruction de la nation arménienne en France après le génocide de 1915.

Entre 1923 et 1927, environ 58.000 réfugiés arméniens débarquent dans le port de Marseille, une arrivée massive étroitement liée aux bouleversements géopolitiques survenus au Proche-Orient et une intégration dans leur patrie d’adoption qui passe par de nombreuses étapes, parfois douloureuses, dont la mémoire tend à s’estomper.
Après l’anéantissement de 1915, les Arméniens ont la ferme volonté de reconstruire la nation, comme pour démontrer que le plan génocidaire conçu par le régime jeune-turc, aussi systématique soit-il, n’est pas parvenu à les détruire totalement. Mais avant de devenir citoyens français, ces hommes, ces femmes, ces enfants vécurent l’expérience de tout réfugié déraciné, en quête d’un pays d’accueil. La période de l’entre-deux-guerres est pour eux comme un vaste chantier, au sein duquel ils oeuvrent à la restauration de leur vie collective, à se bâtir un destin commun avec leurs pays d’accueil.

Dossier de présentation de l'exposition [application/pdf] - 841,04 KB