Le Cpa est un équipement de Valence Romans Agglo

Les sections de l'exposition

Le commissaire de l'exposition nous présente les six entrées thématiques du parcours.

Ruines
Fantômes
Absence de traces
Là où la bataille
Mémoires du futur
Mélanges

Découvrir l'expo à distance

En attendant la réouverture de nos espaces, nous vous proposons une immersion dans notre exposition "Paysages de mémoire". À travers des textes, des vidéos et des podcasts, des auteurs et des chercheurs ont prêté leur voix et leur plume pour vous faire partager une sélection d'œuvres. Le romancier Ahmed Kalouaz a glissé ses mots sur une vingtaine d'entre elles dans le cadre d'une résidence d'écriture. Philippe Mesnard, co-commissaire de l'exposition, s'est livré à une déambulation filmée dans les espaces d'exposition. Des fichiers audios vous guideront dans l'analyse et la compréhension de certaines œuvres.

Introduction

Les paysages sont dépositaires d’une mémoire.

Celle des regards qui, en s’y posant, les ont identifiés comme tels. Celle des pas qui les ont foulés. Celle des gestes de ceux qui les ont façonnés. Celle des batailles, des déportations et des exécutions de masse qui y ont eu lieu, des cachettes qui y ont été aménagées.

C’est à la mémoire des violences de masse, telle qu’elle s’est déposée dans les forêts, les fleuves, les pierres, la mer, ou les murs et les pavés des villes qu’est consacrée cette exposition. Les traces en sont disséminées à travers la planète, dans les paysages aménagés, ruraux et urbains, ou sauvages : la mémoire des violences façonne l’expérience quotidienne de l’espace au présent dans son rapport complexe à un passé souvent enfoui.

Ces traces s’effacent et ressurgissent, éradiquées par les auteurs des crimes, recréées par ceux qui enquêtent dessus ou qui pratiquent et investissent le paysage, dans une visée commémorative, touristique ou artistique. Elles se déplacent, elles muent. Témoin impassible des violences qui s’y déroulent, le paysage n’en garde pas moins les stigmates. L’exposition vise à ouvrir ces strates, ces palimpsestes, à guider le regard vers les labyrinthes, les failles et les « non-dits » du paysage, vers « l’au-delà » de l’image qui se présente à lui.

La parole au commissaire

Philippe Mesnard, commissaire de l'exposition "Paysages de mémoire", nous présente l'exposition à travers un éclairage sur la notion de "paysage" et de son dialogue avec la "mémoire".

Le visuel de l'affiche

Petrozavodsk, soulaj gora, Tomasz Kizny, 2007

Excavations dans les sables autour de Soulaj Gora dans la banlieue ouest de Petrozavodsk, près du lieu où, en 1989, des fosses communes furent découvertes. Le nombre de victimes est inconnu, les estimations varient entre 1 200 et 1 400 personnes.

> Écouter le commentaire